Accueil du site > S’informer > Rapports > SOS - Torture / Burundi n°62

SOS - Torture / Burundi n°62

février 2017

[English] [français]

SOS - Torture / Burundi
numéro 62 du 11 au 18 février 2017

Monitoring sur les cas de torture, les arrestations arbitraires, les disparitions forcées et exécutions sommaires au Burundi

Ce rapport de SOS-Torture Burundi couvre la période du 11 au 18 février 2017 concernant les violations des droits de l’homme qui continuent à se commettre en toute impunité au Burundi.

Le rapport évoque en premier lieu la situation carcérale au Burundi à la mi-février 2017. Malgré une annonce de libération de prisonniers par mesure de grâce présidentielle, le nombre de détenus reste très élevé au vu de la capacité d’accueil des prisons. Le présent rapport fait état d’un passage de 10.051 détenus à 8.751 détenus actuellement entre fin décembre 2016 et mi-février 2017, soit une diminution de 1.300 détenus pour le moment dans le cadre de la mesure de grâce.

Au moins cinquante-trois (53) personnes ont été arrêtées au cours de la période dont 50 dans la seule province de Makamba. Ces derniers ont d’abord été tabassés et blessés par des miliciens Imbonerakure, qui participaient illégalement aux arrestations. Plusieurs de ces victimes ont été blessées, mais n’ont pas eu droit à réparation suite aux coups et blessures lors de l’interpellation mais ils ont uniquement bénéficié de leur libération.

Le rapport fait état de cinq (5) personnes assassinées au cours de la période, dans différentes localités. Parmi ces victimes figure une militante du parti d’opposition FNL et un invité qui se trouvait à leur domicile. Le mari de la défunte, également membre important du FNL, a été blessé lors de l’attaque.

SOS-Torture Burundi se félicite enfin de l’admission de son Directeur, Maître Armel Niyongere, au Barreau de Bruxelles comme Avocat. Cette admission est un pas de plus dans le combat de la lutte contre l’impunité et pour un Etat de droit au Burundi, après les tentatives du pouvoir de Bujumbura de priver certains avocats et défenseurs des droits humains de leurs qualités afin de les empêcher d’exercer leurs compétences devant les mécanismes tant régionaux qu’internationaux et notamment devant la Cour Pénale Internationale.

Le Collectif des Avocats des victimes et des Parties civiles des crimes commis au Burundi dont il fait partie, ont adressé leur dossier composé de centaines de photos, de nombreux documents inédits, de vidéos et de témoignages ainsi que de pièces diverses au Bureau du Procureur près de la Cour Pénale Internationale.

Pour consulter tous les rapports :http://sostortureburundi.org/

La campagne SOS-Torture/Burundi a été initiée dans l’objectif d’informer l’opinion nationale et internationale sur les violations graves des droits de l’homme en cours au Burundi à travers des rapports de monitoring notamment sur la torture, les arrestations arbitraire, les disparitions forcées, les violences sexuelles et les exécutions sommaires. Cette initiative d’informer sur les réalités du pays a fait suite au carnage d’une centaine de personnes tuées au cours la journée du 11 décembre et celle du 12 décembre 2015 par des policiers et des militaires sous le prétexte de poursuivre des rebelles qui venaient d’attaquer des camps militaires situées à la périphérie de la capitale Les zones touchées sont dites contestataires du troisième mandat du Président Nkurunziza à savoir Musaga, Mutakura, Cibitoke, Nyakabiga, Jabe, les deux dernières étant situées au centre la Mairie de Bujumbura.

Qui sommes nous ?
Equipe
Réseau des ACAT
Statuts
Finances
Comprendre
La torture
La peine de mort
Les disparitions forcées
La justice internationale
Instances internationales
Position des Eglises
Frise chronologique
Agir
Auprès des instances internationales
Avec les Coalitions
Formations
Comment agir ?
S’informer
Rapports d’activités
Rapports
Ressources documentaires
Ressources théologiques
Liens
Espace Presse

Contact - Liens
FIACAT - 27, rue de Maubeuge - 75009 Paris — France - Tél.: +33 (0)1 42 80 01 60 - Réalisation site : Epistrophe