Avocat de profession, Maître Nodjitoloum Salomon a milité dans les associations de défense des droits humains au Tchad depuis le début des années 1990.

Il a occupé plusieurs postes de responsabilité au sein de l’Association pour la Promotion des Libertés Fondamentales au Tchad (APLFT), notamment comme Coordonnateur de la Commission Assistance et Conseils Juridiques, Coordonnateur des Clubs de vulgarisation des Droits de l’Homme dans les établissements scolaires, Animateur de l’Emission à l’Ecole du Droit, puis Administrateur Général Délégué de cette organisation. En août 2001, il a participé à la formation des Formateurs africains des droits humains organisé par la FIACAT, l’Université Catholique de Lyon  et l’Université Catholique d’Afrique Centrale à Yaoundé-Cameroun. Entre 2011 et 2014, il a assumé les fonctions de Coordonnateur du Projet Avocats au Service des Vulnérables, chargé de faire de l’aide juridique et de l’assistance judiciaire au profit des personnes vulnérables. En 2016, il a coordonné le projet Engagement Citoyen pour l’abolition de la peine de mort au Tchad, financé par l’Organisation Internationale de la Francophonie. En outre, NODJITOLOUM Salomon a été élu Coordonnateur de la Coalition Nationale pour l’Abolition de la Peine de Mort au Tchad, en septembre 2016. En mai 2019, il a été désigné Président du Collectif des Associations de défense des Droits de l’Homme (CADH), un regroupement de six principales organisations de la société civile du Tchad.

Depuis 2008, il a occupé plusieurs postes de responsabilités au sein de l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture, section du Tchad (ACAT Tchad), dont celui de Secrétaire chargé de l’Information, de la Sensibilisation et des Relations Extérieures. Le 8 mai 2017, il a été élu Président national de cette association pour un mandat de trois années renouvelable.

En juin 2020, Salomon Nodjitoloum a été élu membre du Bureau international de la FIACAT pour un mandat de quatre années.