Soutenez-nous



Nations Unies

La FIACAT est dotée du Statut consultatif auprès des Nations Unies depuis 1989. Reconnue pour la force de son réseau et la fiabilité et précision de ses informations de première main, la FIACAT collabore étroitement et régulièrement avec les organes des Nations Unies traitant de la thématique des droits de l’homme, notamment le Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH).

La FIACAT participe et contribue ainsi aux sessions du Conseil des Droits de l’homme, organe intergouvernemental ayant la responsabilité de renforcer la promotion et la protection des droits de l’homme autour du globe. Au-delà de la participation aux sessions ordinaires (trois par an) et extraordinaire du Conseil, la FIACAT travaille régulièrement avec des mécanismes dont ce Conseil à la charge : l’Examen périodique universel (EPU) et les procédures spéciales.

  • Le premier d’entre eux, l’EPU, est un mécanisme par lequel tous les Etats membres des Nations Unies examinent entre eux le respect des obligations assumées et des engagements souscrits par chacun d’eux tous les 4 ans et demi.
  • Les procédures spéciales sont des experts ou groupe d’experts indépendant ayant pour mission d’examiner, superviser, conseiller et faire rapport sur la situation des droits de l’homme dans une zone géographique ou sur une thématique donnée. Certains traitent de thématiques inhérentes au travail de la FIACAT : Rapporteur spécial sur la torture, le Groupe de travail sur les disparitions forcées, le Groupe de travail sur la détention arbitraire, le Rapporteur spécial sur les exécutions extrajudiciaires et le Rapporteur spécial sur les défenseurs des droits.

La FIACAT travaille également avec les organes de traités, comités d’experts indépendants qui sont chargés de surveiller la mise en œuvre par les Etats parties des instruments relatifs aux droits de l’homme des Nations Unies. Ceux intéressant particulièrement le mandat de la FIACAT sont : le Comité contre la torture, le Sous-Comité pour la prévention de la torture le Comité des droits de l’homme et le Comité sur les disparitions forcées.

Enfin la FIACAT travaille régulièrement avec la division des opérations sur le terrain et de la coopération technique et la division de la recherche et du droit au développement.

 

un schema fr

 

Témoignage :

bruno haden small"La rédaction du rapport … nous a permis de comprendre davantage le mécanisme par lequel le Conseil des droits de l’homme examine la situation des droits de l’homme dans chaque état membre des Nations Unies. Le plaidoyer à Genève a été le fruit d’un travail collectif entre l’ACAT Togo et la FIACAT… Bon nombre de nos recommandations ont été reprises par les Etats lors de cet examen."

Bruno Haden, ACAT Togo